Soirée Baroque-entreprise Samsung IT au loft baroque de PAOLO CALIA (Frigos de Paris), le 15/12/2011

LOFT BAROQUE DE PAOLO CALIA AU FRIGOS Lieux atypique de 300 m² et résidence principale de Paolo Calia, située dans les anciens entrepôt frigorifiques du XIII arrondissements Parisien peut accueillir des évènements professionnels et prives les invites seront alors transportées  » hors du temps  » entre Venise et l’Orient dans un dépaysement et émerveillement totale. Né en Italie, Paolo Calia est un véritable artiste, tantôt peintre, photographe de mode ou décorateur. Dans les années 70, il fut l’élève de Federico Fellini et il a notamment participé aux décors du film « Casanova ». Ce personnage haut en couleurs, installé en France depuis 30 ans a été l’un des metteurs en scène des soirées les plus vues de la capitale; il a notamment refait la décoration de plusieurs boites de nuit parisiennes dont le célèbre « Palace ».Paolo Calia, est juré de l’émission Ma maison est la plus originale de France sur M6.

Les Frigos sont aussi appelés le 91 quai de la Gare, bien que son adresse soit devenue 91 quai Panhard & Levassor, en hommage à l’industrie automobile locale. Puis définitivement 19 rue des Frigos. Dans le XIII° arrondissement de Paris le quai de la Gare commençait Boulevard Masséna et finissait Boulevard de la Gare. D’une longueur de 1440 m il avait une largeur minimum 16 m. Ce quai existait déjà en 1670 à l’état de chemin; il devint plus tard une section de la route nationale n° 19, puis de la route départementale n° 22. Ce nom ne provient pas de l’appellation donnée, plus tard en 1843, à la «gare» des marchandises du chemin de fer d’Orléans. Nos gares de chemin de fer s’appelaient alors des embarcadères ou des stations et les trains, des convois. Cette dénomination est celle d’une «gare d’eau», un bassin semi-circulaire où abriter les bateaux, qu’on commença de creuser en 1764, dans la rive gauche de la Seine, à hauteur du futur débouché du pont de Bercy. Mais le projet fut abandonné et ne vit jamais le jour. Le N° 91 se situait à l’ancien débouché de la rue Picard, aboutissant dans la rue du Chevaleret. Ouverte, en 1825, sur des terrains appartenant à Picard, maire d’Ivry, elle a été absorbée par l’extension des voies ferrées. Depuis peu a commencé la construction du lot [M1/A] du projet Paris Rive Gauche, entre nous et la Seine. Avec la mise en place du nouvel accès aux Frigos, nous constatons avec un pincement au cœur que notre adresse officielle s’éloigne du «quai». Depuis le début de l’année 2004 , la « rue des Frigos » a été baptisée. Extraits de wikipedia.org et m6.fr